Booster T

IMG_4733.02

Le booster T est un accessoire qui permet de prendre des photos dans les situations de faible luminosité.
L’échelle des sensibilités s’étend de 25 à 12800 ASA. Le temps de pose va jusqu’à 60 sec.
C’est un accessoire qui, une fois installé, prend le relais de la cellule du boîtier. Si la luminosité est plus forte que celle de sa limite supérieure, c’est la cellule du boîtier qui entre en action.

A l’inverse du Servo EE, le Booster T peut être commandé par une pile 6 volts ou le boîtier de piles 12 volts. Sa mise en oeuvre n’est pas évidente. Nous avons mis plus bas un mode opératoire complétant le manuel Canon qui nous a semblé peu explicite.

Pour fonctionner, l’appareil doit être mis en position diaphragme fermé et le volet de l’oculaire doit être fermé.
La notice étant difficilement compréhensible, je vais vous donner quelques indications supplémentaires.
Deux choses à réaliser avant de monter le booster :
1- Retirer le winder ou tout autre moteur installé.
2- Mettre la bague des diaphragmes sur l’ouverture souhaitée mais, surtout, ne pas la laisser en position  » A  » automatique.
La pile 6v (ou 4 piles LR44) étant installée, positionner la bague des vitesses du boîtier entre 1 et 1/30. Positionner la bague des vitesses du booster  entre le 1 et le 60 blanc (vitesses hautes). Enclencher le booster. La bonne position n’est pas facile à trouver. Une fois le booster verrouillé, tourner sa bague des vitesses jusqu’à ce qu’elle bute sur le 3 orange. Si la bague ne bute pas sur le chiffre 3, démonter , changer la position de la bague des vitesses du boîtier et recommencer.

Lorsque le booster est correctement monté :

  • Positionner l’interrupteur du boîtier sur ON.

  • Mettre l’objectif en position diaphragme fermé.

  • Régler le diaphragme à l’ouverture souhaitée/

  • Fermer le volet de l’oculaire.

  • Tourner  l’interrupteur sur la position ON.

  • Lever le bouton de blocage de la minuterie et, simultanément, tourner la bague des vitesses vers les chiffres orange supérieurs à 3.

La lampe témoin devrait s’allumer.
L’ensemble est prêt à fonctionner.
Si vous suivez ces indications, l’installation du booster devrait être correcte et la lecture du manuel plus compréhensible.
Important : l’amplitude de rotation de la bague des vitesses est liée à la sensibilité ASA choisie : par exemple, avec un réglage à 100 ASA, la vitesse ne pourra pas descendre en dessous de 15 ses. Avec 25 ASA, on pourra aller jusqu’à 60 sec.
Ce que dit Canon :
Le Viseur Amplificateur T est un accessoire spécial, doté d’une minuterie électronique, destiné à la prise de vues par faible luminosité. Il est en fait un «prolongement» du posemètre du boîtier, destiné à accroître encore les possibilités du F-1. Comme les boîtiers FT et FTb n’ont pas de viseur interchangeable, un accessoire similaire a été prévu à leur intention.
Il faut distinguer deux types de «faible luminosité»: le premier englobe les situations où l’éclairage ambiant est faible, c’est-à-dire au crépuscule, la nuit ou à l’aurore; le second concerne les situations où l’éclairage ambiant est normal, mais considérablement réduit sur le plan du film par l’utilisation de dispositifs spéciaux tels que ceux requis en macrophotographie, microphotographie et photographie rapprochée. Dans les deux cas, le Viseur Amplificateur T élargit considérablement les possibilités de l’appareil en conservant la mesure à travers l’objectif.
L’indice de luminosité d’un paysage au clair de lune, par exemple, est de —3,5 pour une sensibilité de 100 ASA. Par pleine lune, cet indice monte à —1. Non seulement l’image apparaissant dans le viseur sera extraordinairement claire, mais encore sa luminosité sera mesurée à travers l’objectif. C’est pourquoi la plage des temps de pose du Viseur Amplificateur T s’étend de 1/60e à 60 sec., tandis que le couplage de la sensibilité peut monter jusqu’à 12800 ASA. Pour les poses supérieures à 3 secondes, la minuterie électronique maintient automatiquement l’obturateur ouvert pendant toute la durée nécessaire.
Si les conditions d’éclairage se modifient brusquement au point d’offrir une luminosité suffisante pour être mesurée par le posemètre du boîtier, le «transfert» se fait automatiquement, et il sera signalé à l’opérateur par un voyant lumineux.

 

Img_4222

 

Laisser un commentaire

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.