Bricolages et Focusing screens pour Canon F1 old

Accueil Forums Matériels Bricolages et Focusing screens pour Canon F1 old

Mots-clés : 

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #2672

      Bonjour,
      Je possède deux boîtiers Canon F1 old : un F1 et un F1n qui m’ont chacun été livrés avec un penta prisme « simple ».
      Le premier m’a été fourni avec un verre de visée D et l’autre avec un verre de visée A.
      Voulant m’équiper d’un verre de visée E (stigmomètre entouré un cercle de microprisme) j’ai longtemps cherché sur la bay… La chose semble assez rare…
      J’ai finalement trouvé une annonce d’origine américaine dans laquelle le vendeur proposait à un prix « raisonnable » ce que le cherchais. Je passe commande et à la réception, déception ! L’emballage d’origine correspond bien à ma commande, mais dans la boîte, il y a un verre de visée A, de surcroît, dont la face inférieure porte des traces.
      Je râle auprès du vendeur et celui-ci me répond. D’abord il s’excuse de son erreur (c’est bien la moindre des choses).
      Ensuite, pour se faire pardonner, il me dit qu’il va recharger mon compte Paypal de sorte que ma dépense va être annulée.
      Et enfin, il me fait savoir que je peux garder l’objet. J’en conclue qu’il m’en fait cadeau ! C’est vraiment un brave type…
      J’ai donc deux verres de visée de type A. Un en bon état, l’autre passablement marqué sur sa face inférieure – je le précise une nouvelle fois.
      Et là commence un premier bricolage.
      Guidé par la rubrique « Canon F1 old repair » de notre site, je démonte les quatre vis qui maintiennent dans son cadre, mon verre de visée A, marqué.
      Muni de gants blanc, j’extrais le contenu.
      Celui-ci se révèle assez simple. Il est fait de deux parties, collées l’une à l’autre par un ruban adhésif placé partiellement sur leur pourtour. J’écris partiellement parce que ce ruban adhésif s’arrête là où la protubérance qui sert à la transmission de la lumière pour la cellule TTL.
      Je sépare les deux éléments optiques qui constituent le verre de visée.
      – Le plus important, celui qui possède la protubérance ci-dessus décrite, est une lentille plan convexe transparente. Je pense qu’elle est faite en résine car à l’intérieur on voit en son centre un petit rectangle de structure différente, légèrement incliné. Il s’agit là d’un prisme optique qui doit servir au renvoi du rayon lumineux qui se dirige vers l’élément CdS sensible de la cellule TTL du boîtier.
      – L’autre élément est un rectangle de mêmes dimensions que le précédent. Il est en résine. Sa face inférieure est gravée. La majeure partie du champ comporte une lentille de Fresnel très finement gravée. En son centre se trouve un cercle dans lequel sont gravés des microprismes qui constituent l’aide à la mise au point lors d’une visée.

      A ce stade je présage que tous les « focusing screens » destinés aux Canon F1 sont faits sur ce modèle : une lentille plan convexe et une plaque dont la face inférieure est gravée de 9 manières différentes, selon l’un des 9 types différents de verres de visée.
      Parmi mes épaves (fort utiles), j’ai un Konica Autoreflex TC. Son viseur reflex possède un prisme sous lequel est justement placé une lame en résine. Le champ inférieur de cette lame comporte une structure gravée en lentille de Fresnel. En son centre un cercle clair est gravé en prisme de Dodin, exactement comme l’est le verre (introuvable) E de nos chers Canon F1 (old).
      Je place cette lame délicatement sous la lentille plan-convexe de mon verre de type A. Je constate que la lame est à la fois trop longue et pas assez large. A l’aide de toile Emeri très fine, j’ajuste la longueur de ma lame en veillant à ce que le cercle clair qui comporte les prismes de Dodin, reste bien au centre. Tant pis pour la largeur trop faible. On verra bien…
      AU moyen de Scotch, collé sur les deux largeurs, j’assemble délicatement les deux éléments.
      Je les place dans le cadre métallique du verre de visée et remonte les quatre petites pates de fixation.
      J’ai ainsi recréé de toute pièce un verre de visée de type E…
      J’installe cet élément dans le puits de visée de l’un de mes boîtiers Canon F1 old et procède à des essais avec divers objectifs.
      Le résultat est parfait ! Lorsque mon objectif est sur l’infini, la brisure des lignes verticales de l’image délivrée est parfaitement jointive.
      Le problème lié à la moindre largeur de l’élément récupéré sur mon épave Konica Auto Reflex TC, n’est pas perceptible dans le champ de visée du Canon F1 old en raison des plus faibles dimensions de l’embase du puits de la cage qui reçoit le verre de visée.

      J’ai depuis commandé – toujours sur « la baie » – un verre de visée :
      « Double 45° Split – Image Focus Screen for Nikon D7000 et autre D90 ».
      Vous savez-sans doute ce que signifie « Double 45° split ». Pour ceux qui ne le sauraient pas, il s’agit d’un verre à stigmomètre dont la coupure n’est pas horizontale, comme sur le verre de type E, mais dont la coupure est double, et orientée à 45°. L’avantage de ce dispositif réside dans le fait que lors d’une mise au point, il n’est pas nécessaire de viser des lignes verticales.
      Le prix demandé était de quelques euros (ça ne mange pas de pain). Je vous ferai savoir si l’adaptation de ce verre Nikon sur le dispositif décrit ci-dessus donne de bons résultats. Si, comme je le pense, tel est bien le cas, alors j’aurai créé un 10ème type de « focusing screen » pour nos chers Canon F1 old.
      Je ne renonce pas non plus de récupérer des éléments des verres de visée pour Canon New F1 (si, si, si, je dis bien New F1), pour les monter sur les verres de visée des old F1…
      Affaire à suivre.
      Cordialement.
      Jean-Pierre SALANICK

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.