Un second boîtier Canon old F1 – Dépannage

Accueil Forums Dépannage, trucs et astuces Un second boîtier Canon old F1 – Dépannage

Mots-clés : 

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #2669

      Bonjour,
      Quelques nouvelles.
      Peu avant de participer à ce magnifique site, je m’étais porté acquéreur d’un Canon F 1 (n) old. Cet appareil, en parfait état m’a permis d’obtenir de magnifiques clichés.
      Peu après j’ai équipé ce boîtier de 1975, de nombreux accessoires, un viseur de poitrine, un viseur Speed Finder et un Booster T. Les nombreux objectifs déjà en ma possession pour mes Pellix et FTB ont du coup repris du service pour le boîtier de ce Canon F1 (n) old. J’utilise aussi la bague M 42-FD pour monter mes nombreux objectifs 42 mm à vis ainsi que la rare bague Canon Lens Mount converter E qui permet l’utilisation des objectifs initialement destinés aux boîtiers Exakta.
      J’ai enfin acquis un « power winder » F.
      Mais l’occasion m’a été donnée d’acquérir un second boîtier Canon F1 old, mais cette fois il ne s’agissait pas d’un (n). Extérieurement, si je puis dire, il n’y a que peu de différence entre les modèles (n) et non (n). A première vue, seul l’intérieur du dos presse film est différent. Le dos du (n) possède deux rouleaux chromés alors que celui du non (n), n’en possède qu’un. De ce fait le presse film du non (n) est plus long…
      Intérieurement – vous verrez sans doute pourquoi j’en parle – divers mécanismes ont été modifiés d’un modèle à l’autre. Malgré cela les fonctions restent rigoureusement les mêmes.
      J’ai acheté ce second boîtier non (n) car il était proposé à un prix très bas, le vendeur ayant stipulé que malgré l’excellent aspect extérieur, l’appareil souffrait d’une avarie : le dos restait résolument fermé en raison de l’axe de la manivelle de rembobinage cassé au niveau de la fourchette qui sert normalement à déverrouiller la fermeture du dos.
      Avant de procéder à mon achat, j’ai bien observé comment fonctionne le mécanisme de verrouillage du dos de mon Canon F1 (n) old. Il suffit de retirer la totalité de la manivelle de rembobinage. Dans le trou laissé libre, on voit (en éclairant bien) la languette métallique qui sert à déverrouiller le dos. Au moyen d’une tige métallique de bon diamètre, il suffit de façonner un crochet à l’une de ses extrémités pour dégager la-dite languette métallique.
      A la réception de mon nouveau boîtier, j’ai procédé à la manœuvre ci-dessus décrite et le dos de mon appareil s’est aussitôt ouvert…
      Là j’ai découvert l’ampleur des dégâts.
      La fourchette qui se trouve normalement au bout de l’axe de la manivelle de rembobinage était rompue et donc désolidarisée de l’axe.
      Une pellicule étant partiellement enroulée et emmêlée autour des axes de réception.
      J’ai eu quelques difficulté à extraire ce morceau de pellicule. Heureusement il s’agissait d’une 24 poses !
      J’ai dû déchiqueter cette pellicule.
      Enfin j’ai compris pour quelle raison la pellicule s’était emmêlée.
      L’axe moteur, cranté, possède une gorge dans laquelle se trouve une vis qui sert à embrayer ou débrayer l’avance ou le rembobinage de la pellicule. Cette petite vis s’était faite « la belle » et se promenait dans l’espace où s’enroule la pellicule. Je n’ai eu aucune difficulté à la remettre en place. L’appareil a aussitôt retrouvé la fonction de déroulement et d’enroulement de la pellicule.
      Chemin faisant, j’ai taraudé l’axe de la manivelle de rembobinage afin de fixer à son extrémité la fourchette qui a deux fonctions : rembobiner le film et libérer le verrou du dos. Aucune difficulté.
      J’ai alors pu tester la totalité de mon nouveau boîtier Canon F1old (non « n »). J’ai découvert les anomalies suivantes :
      – Le prisme de visée était particulièrement sale.
      – La synchro flash ne fonctionnait pas
      – Les vitesses lentes, à partir du 1/8ème de seconde ne déclenchaient pas.

      J’ai passé 12 heures, montre en main à porter remède à chacun de ces défauts. J’ay suis merveilleusement parvenu et désormais tout fonctionne. C’est un vrai bonheur !
      Pour la petite histoire, j’ai dû démonter l’ensemble du compte-vues pour retirer le vert-de-gris qui empêchait le contact X de fonctionner. Du même coup, j’ai vu où se trouve le mécanisme d’horlogerie qui permet le déclenchement des vitesses lentes (1/8ème, 1/4, 1/2 et 1 seconde). A l’aide d’une fine pointe de compas, j’ai déposé sur les axes et les engrenages de ce mécanisme, un soupçon de lubrifiant. Tout fonctionne à nouveau.
      Le remontage du mécanisme du compte vue ne m’a posé aucune difficulté.
      Faut-il qu’il m’en souvienne ? Avant de procéder à tous ces bricolages, j’ai longuement examiné les diverses rubrique du site « Fou de Canon F1 ». La rubrique « repair » et ses nombreux schémas ont largement aidé à mes investigations.
      Je peux, à la demande, fournir des explications détaillées sur ce qui précède, éventuellement agrémentées de schémas, voire de photos. Je pourrais même (sans garantie de résultat) offrir mes gracieux services aux « Fous de Canons F1 » qui m’en feraient la demande.
      Très cordialement à tous.
      Jean-Pierre SALANICK

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.